Sophrologie/ Sophrothérapie

Qu’est-ce que la Sophrologie :

Pratiquer la Sophrologie c’est se mettre à l’écoute de son corps, de ses sensations; c’est prendre conscience de la vie telle qu’on l’éprouve.

Bien au-delà d’une simple relaxation, la sophrologie éveille la conscience de soi par un travail de perception au niveau corporel et mental.
C’est une pratique qui a pour fonction d’aider chacun à aborder plus harmonieusement les difficultés de l’existence (changement, stress, anxiété,…).

La Sophrologie est un formidable outil de développement personnel et d’accompagnement vers l’accomplissement de soi. Elle permet, à chaque individu de parvenir, par la pratique de diverses méthodes, à une meilleure connaissance de soi, en parcourant certains états modifiés de conscience.

La Sophrologie nous permet donc de « positiver » face à un monde perçu parfois sous un angle pessimiste. En Sophrologie, la personne peut se prendre en charge de façon holistique grâce au vécu direct de sa conscience qu’elle maîtrise, ce qui lui permet d’en modifier le contenu, ainsi que les différents états et niveaux de vigilance.
Le sujet exerce un auto-contrôle sur son corps et sur son esprit.

Histoire de la sophrologie :

C’est en 1960 que la Sophrologie a officiellement été mise au point par le Dr Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre colombien.

Il la fonda selon une approche holistique après s’être inspiré des recherches des maîtres de la culture occidentale et de la méditation orientale.

C’est ainsi que l’on retrouve dans la Sophologie des inspirations occidentales provenant :

  • de l’Hypnose notamment au travers de l’état sophroliminal utilisé en Sophrologie qui place le sophronisé en état modifié de conscience,
  • des techniques de Yoga et  de Relaxation comme celles de Schultz et Jacobson,
  • de la Phénoménologie instaurée par le philosophe allemand Husserl suite à sa rencontre avec le psychiatre suisse Binswanger en 1962 et qui se caractérise par l’observation des phénomènes en adoptant un regard détaché et libre de toute interprétation,
  • de la Psychologie, au travers notamment des travaux de Freud, Jung et Reich

Lors de son voyage en orient de 1965 à 1967, le Dr Alfonso  Caycedo enrichit la Sophrologie d’inspirations orientales notemment au travers :

  • de son expérience du Taoïsme, la voie mystique de la sagesse chinoise quise fonde sur des textes, dont le Tao Tö King de Lao Tseu,
  • de son vécu du Bouddhisme durant son expérience au Tibet où il intègre le principe que le salut de l’Être passe par lui-même,
  • de Hindouisme au travers des 3 voies de salut : l’acte, la connaissance et la dévotion, puis de la voie Zen qui prône l’authenticité et l’éveil basés sur la méditation.

Le mot « sophrologie » déposé en 1960 par le Dr Alfonso Caycedo est demeuré du domaine public et a donné lieu à diverses ramifications.
Grâce au médecin-dentiste Raymond Abrezol (1931-2010), elle s’impose notamment dans le domaine sportif où elle est utilisée pour entraîner l’équipe suisse de ski (204 médailles).

En 1989, le Dr Alfonso Caycedo décide alors d’une nouvelle appellation : « sophrologie caycédienne », cette fois déposée à La Haye et breveté à l’OMPI.
Elle devient une marque déposée et le Dr Alfonso Caycedo contrôle alors rigoureusement la diffusion et l’évolution de sa pratique.

Depuis, une scission apparaît entre Dr Alfonso Caycedo et certains de ses disciples.
Ceci va ouvrir la voie à de nouveaux courants qui souhaitent conserver l’esprit d’ouverture  et l’enrichir de nouveaux apports.

La grande découverte de Freud est sans doute que la cause majeure de la plupart des difficultés d’ordre psychologique vient de la peur de se connaitre, de connaître ses émotions, ses impulsions, ses souvenirs, ses possibilités, de connaître son destin. « Abraham Maslow , psychologue »

 

Nous souhaitons regrouper en notre sein l’ensemble des professionnels de la Sophrologie afin de fédérer nos efforts vers des objectifs communs et partager ensemble expériences et connaissances.

La sophrologie permet à chacun de s’épanouir et développer ses atouts, son potentiel et de vivre mieux au quotidien. Notre école de sophrologie vous enseigne la sophrologie et vous permet de devenir sophrologue.

Le sophrologue est un acteur du “Mieux-Être” ,un praticien en relation d’aide.
Il est un accompagnateur personnalisé qui s’adapte à chaque personne pour l’aider à développer ses atouts, son potentiel, ses capacités, ses compétences afin de lui permettre de se sentir bien dans sa vie au quotidien.
Le sophrologue exerce dans divers endroits aussi variés que les entreprises, les associations, l’école, l’université, les milieux sportifs et artistiques, les hôpitaux, les cliniques, et bien entendu en cabinet privé.

Le mot SOPHROLOGIE vient du grec SOS (harmonie) / PHREN (conscience) / LOGOS (étude).
La sophrologie est donc l’étude de l’harmonisation de la conscience.
Elle a pour principe de base :

  • L’intégration du schéma corporel
  • Le principe d’action positive
  • Le principe de réalité objective
  • Le principe d’adaptabilité
Le Sophrologue


En sophrologie, la personne peut se prendre en charge de façon holistique grâce au vécu direct de sa conscience qu’elle maîtrise, ce qui lui permet d’en modifier le contenu, ainsi que les différents états et niveaux de vigilance.
Le sujet exerce un autocontrôle sur son corps et sur son esprit.

La sophrologie nous permet donc de « positiver » face à un monde perçu parfois sous un angle pessimiste.

La sophrologie permet, à chaque individu de parvenir, par la pratique de diverses méthodes, à une meilleure connaissance de soi, en parcourant certains états modifiés de conscience.

La sophrologie regroupe des exercices dynamiques physiques et des techniques de concentration mentale en état de relaxation.

La sophrologie est un formidable outil de développement personnel et d’accompagnement vers l’accomplissement de soi.


De nos jours, plusieurs écoles de sophrologie cohabitent, certaines à visée analytique, d’autres à visée plus comportementaliste ou d’autres à visée exclusivement phénoménologique…il faut faire un distinguo entre les écoles caycédiennes, standardisées par la méthodologie du Dr Caycedo qui est à l’origine de la sophrologie et les écoles non-caycédiennes, qui se sont inspirées des découvertes de ce dernier pour adapter la sophrologie à leur vision de la relation d’aide.

La Sophrothérapie

Alliant sophrologie et psychothérapie, la Sophrothérapie s’appuie, au cours du suivi, sur les transformations psycho-émotionnelles du sujet qui l’amèneront plus rapidement à l’analyse, à la compréhension de soi, et donc au changement.

Elle est une démarche de rencontre de soi et de l’autre.

Tout au long du suivi, l’écoute du corps va être primordiale (sensations, émotions, mémoires corporelles) permettant le lien entre le vécu des évènements présents et de son histoire personnelle.

La Sophrothérapie permet d’aider à mobiliser toutes les ressources internes et externes pour ré-harmoniser esprit et corps.
Cette approche holistique permet de donner de meilleures réponses aux besoins bien spécifiques des trois dimensions de la personne.

La sophrothérapie est une alliance à visée thérapeutique entre la sophrologie et la psychologie, et encore d’autres méthodes comme la P.N.L, l’Analyse Transactionnelle, etc..

Le thérapeute utilise la relaxation corporelle pour amener une personne à entrer en état de conscience modifiée (état sophroliminale) et c’est dans cet état que cette personne va se remémorer de son passé, et va faire le lien entre les évènements vécus antérieurement et ses schémas actuels.

L’apport analytique est d’autant plus intéressant qu’il passe, grâce à l’écoute du corps, par la prise de conscience des sensations corporelles liées aux ressentis émotionnels des éléments du passé qui remontent à la surface de la conscience.

apport analytique

Le sophrothérapeute invite l’individu :

  • à comprendre sa propre histoire,
  • à s’accepter lui-même en se réconciliant avec son passé,
  • à intégrer quelques principes essentiels (les fameux archétypes de Jung)
  • à trouver un nouvel équilibre dans le mieux-être et la paix intérieure au sein du corps.

La sophrothérapie est l’exploration de l’intériorité de l’être par lui-même, une mise en lumière des éléments restés dans l’ombre, une rencontre de lui-même, de ce qu’il est vraiment une fois dépouillé du carcan de ses limitations, blocages et autres empêchements liés à son passé depuis sa naissance.

Il s’agit d’une véritable libération psycho-émotionnelle dans la recherche d’une harmonie et d’une congruence physique, mentale, émotionnelle et spirituelle.

Le Sophrothérapeute, grâce à ses connaissances de la psychologie humaine, et à sa maîtrise des diverses techniques de la psychothérapie, de la sophrologie et de la psychanalyse, permet d’aider ses patients, non seulement à libérer des traumatismes du passé, mais aussi à mieux se comprendre pour atteindre le bien-être intérieur.

La Sophrothérapie est également une méthode unique d’analyse, pour obtenir une alchimie forte, rapide et efficace, intégrant divers outils tels que :

La relaxation
La Sophrologie
La thérapie de soutien
La thérapie holistique
La P.N.L
L’analyse transactionnelle
La Psychanalyse Jungienne

Le titre de thérapeute est aujourd’hui totalement libre, et les pouvoirs publics cherchent à mieux définir ce que désigne cet intitulé.

Quelles techniques sont-elles employées?
Quelles formations les personnes qui s’en réclament ont-elles suivi?

Les sophrothérapeutes sont eux confrontés à des difficultés pratiques liées au fait que la profession ne bénéficie pas d’une reconnaissance officielle. Lors de leur installation par exemple, la plupart des interlocuteurs (assurances, …) ne savent pas dans quelle “catégorie” les classer.

De même, si la fonction de sophrologue est largement connue et reconnue du grand public, la sophrothérapie, elle, a besoin de s’ouvrir et se faire connaître.