Code de déontologie

code
Code de déontologie de la Fédération des Praticiens et Coachs en Sophrologie

Pourquoi un code de déontologie :

Un code de déontologie régit un mode d’exercice d’une profession (déontologie professionnelle) ou d’une activité en vue du respect d’une éthique.
C’est un ensemble de droits et devoirs qui régissent une profession, la conduite de ceux qui l’exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs clients ou le public.
En effet, la déontologie (du grec deon, -ontos, ce qu’il faut faire, et logos, discours) est la science morale qui traite des devoirs à remplir.

Définition :

Le sophrologue est un acteur du “Mieux-Être”, un praticien en relation d’aide, utilisant les outils de la sophrologie pour aider son client à atteindre son objectif personnel.
Il est un accompagnateur personnalisé qui s’adapte à chaque personne pour l’aider à développer ses atouts, son potentiel, ses capacités, ses compétences afin de lui permettre de se sentir bien dans sa vie au quotidien.

Le sophrologue peut exercer son activité :

  • Soit comme une profession à part entière
  • Soit comme une méthode complémentaire à sa profession médicale ou thérapeutique

Il exerce dans divers endroits aussi variés que les entreprises, les associations, l’école, l’université, les milieux sportifs et artistiques, les hôpitaux, les cliniques, et bien entendu en cabinet privé. Il dispense des séances individuelles ou en groupe.

Formation :

Le sophrologue est un professionnel ayant une reçu une formation théorique et pratique sanctionnée par un certificat professionnel.

Formation continue et réalité objective :

Le sophrologue s’engage à actualiser et compléter sa pratique et ses connaissances tout au long de son parcours professionnel. Le sophrologue s’engage à ne pratiquer que des techniques sophroniques qu’il maitrise et s’engage à rester dans son champ d’action et de compétence. Il ne doit jamais donner son avis sur un traitement médical et ne doit jamais poser de diagnostic, sauf s’il est médecin. Le sophrologue doit continuer son travail personnel de développement personnel.

Supervision :

Le sophrologue doit obligatoirement être en supervision auprès d’un autre praticien expérimenté.

Ethique :

Le sophrologue s’engage à respecter le code de déontologie de la profession. Il s’engage à interdire toute propagande ou prosélytisme religieux ou idéologique et s’engage à lutter contre toutes les dérives sectaires et à les dénoncer.

Attitude de réserve :

Le sophrologue respecte la dignité, la liberté, l’intimité, les convictions et les valeurs morales et existentielles de la personne ainsi que la diversité de ses croyances personnelles, religieuses ou autres.

Cadre de la prise en charge :

Le sophrologue s’engage à annoncer et afficher clairement ses tarifs et les modalités de la prise en charge qu’il dispense. Il doit établir une facture à tous clients.

Assurance :

Le sophrologue doit obligatoirement souscrire un contrat d’assurance en responsabilité civile professionnelle.

Confidentialité :

Le sophrologue est tenu au strict secret professionnel.

Relation confraternelle :

Le sophrologue s’engage à respecter ses pairs, et respecter tous les courants de la sophrologie, dans un esprit confraternel, bienveillant et dans le non-jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *